Partager sur FaceBook Partager sur Google Imprimer  Envoyer l'article a un ami. 

10-01-2011 | HANDISPORT


Ski et handicap se conjuguent au même temps.

L’accessibilité pour tous ! Même sur les pistes de ski ! En Savoie et Haute-Savoie, 32 stations peuvent accueillir des personnes handicapées.

L’accessibilité pour tous ! Même sur les pistes de ski ! En Savoie et Haute-Savoie, 32 stations peuvent accueillir des personnes handicapées, 41 sites sont labellisés Tourisme et Handicap, 28 pour les hébergements. Bon, il reste encore du chemin à parcourir. Le terrain en pente, la multiplicité des structures, les différences de handicap rendent la tâche difficile. Des progrès se constatent chaque année, amenant de plus en plus de personnes en situation de handicap à venir en montagne.

Un travail de titan

Depuis 1997, les deux Savoie proposent une offre globale adaptée. « Soyons clairs, en montagne, c’est de l’utopie, aucune station n’est compétente sur les quatre handicaps. Nous avons travaillé sur le transport, mais comment s’intègrent les handicapés visuels. Des moniteurs se forment au handicap, certains avec une spécificité pour les sourds » affirme Gérard Thiévenaz, chargé de mission tourisme adapté au Conseil général de la Savoie et à l’Agence Touristique Départemental de la Savoie.

En station, il faut aménager les remontées mécaniques, le matériel, le parking, les restaurants, les toilettes, les hébergements mais aussi la galerie marchande, la piscine, la patinoire. Bref, un travail colossal ! « Nous travaillons sur un périmètre de confort pour les déplacements dans la station, c'est-à-dire que, sur une partie de la station, soient regroupés des logements, restaurants, télésièges, office de tourisme accessibles… Il faut cibler l’intérêt des publics, des collectivités locales. Nous voulons donner une cohérence au niveau des usagers, des mamans avec des poussettes ou des personnes munies de handicap, apporter du sens à une approche réglementaire » poursuit ce Monsieur handicap.

Une charte d’accompagnement technique a été lancée à l’automne 2010 pour inciter les collectivités locales à s’investir. Le Conseil général de la Savoie soutient via une aide financière du Plan Tourisme pour aider aux travaux d’accessibilité. « Nous sommes à la phase d’appropriation des collectivités de cette charte qui reste un outil structurant et d’accompagnement sur le moyen terme. »


Des publics multiples

Souvent fondues dans la masse des touristes, les personnes handicapées sont de plus en plus nombreuses sur les pistes. 2 % seulement sont en fauteuil, la partie visible de l’iceberg. Classes de découvertes, centres de vacances, écoles avec un seul enfant atteint d’un handicap, touristes en vacances, sportifs handicapés… « Nous enregistrons un niveau de handicap et une demande de qualité croissants. Ces personnes ont des attentes qui collent à leur réalité quotidienne, comme des soins infirmiers, qu’ils ont besoin toute l’année et qui ne rentrent pas dans le champ touristique. Des parents d’un enfant handicapé ont aussi le droit de venir à la montagne se reposer et prendre le grand air » rappelle Gérard Thiévenaz.

Sur les pistes, là aussi, trois familles de handicap, le skieur assis qui pratique en toute autonomie, celui qui est semi-assisté réalisant 90 % du travail et la personne totalement assistée qui bénéficie des joies de la glisse en se faisant promener. Quatre à cinq moniteurs sont formés par station, mais seulement 50 % sont actifs. Opérationnels aussi, les accompagnateurs en moyenne montagne pour les sorties en raquette.


Du côté du matériel

L’ensemble du matériel est homologué par l’Etat, comme les remontées mécaniques qui tiennent compte des critères d’embarquement et de débarquement. Certains matériels sont polyvalents pour englober différents handicaps. « Le ski assis est un sport mécanique. Mais je le répète, le besoin n’est pas sur le matériel, mais sur l’hébergement, la circulation » souligne Gérard Thiévenaz.

Globalement, le skieur assis arrive avec son matériel, 3 à 4 000 euros d’investissement. Les écoles de ski, les réseaux associatifs prêtent du matériel. Le taxi-ski fait fureur. Pas seulement réservé aux personnes handicapées ! Cette pratique pilotée accompagne aussi les personnes âgées, les moins sportifs à goûter aux balades dans la neige.

Plus de renseignements : http://handicap.savoie-mont-blanc.com

 

Muguette Berment  
Photo Savoie Mont-Blanc

Dernieres Nouvelles
+ de nouvelles
Videos
News