07-02-2022 | SKI ALPIN


Descente olympique de Pékin 2022 - Feuz en or, Clarey en argent

Aprés la 1ere médaille d'argent samedi du relais mixte en biathlon (La quatuor était composé d'Anaïs Chevalier-Bouchet, Julia Simon, Emilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet) c'est le Français Johan Clarey devient ce lundi lors des JO de pékin 2022 à 41 ans le plus vieux médaillé olympique du ski alpin. A Yanqing, il a décroché la médaille d'argent de la descente en ne cédant que 0"10 au Suisse Beat Feuz. L'Autrichien Matthias Mayer complète le podium.

Il avait aussi terminé déjà 2e lors de la dernière descente de Kitzbühel.

Médaillé le plus âgé de l’histoire des Jeux Olympiques en ski alpin, Johan Clarey réagit au micro d’Eurosport sur son résultat.

Eurosport : Votre exploit a fait le tour du monde, on parle de vous partout, de cet exploit à 41 ans, d'avoir remporté la médaille d'argent en descente à ski. Comment vous-avez vécu cette médaille, cette finale et que représente cette médaille pour vous ?

Johan Clarey : Cette médaille représente tout le travail que j'ai fait pendant quasiment 20 ans de carrière de Coupe du monde. C'est la persévérance. Elle ne m'est pas tombée dessus par hasard, j'ai attendu quasiment toute ma vie. Donc c'est une belle récompense pour tous les efforts que j'ai faits et puis tous les mauvais moments que j'ai eus aussi pendant ma carrière. C'était fantastique. J'étais presque celui à y croire le plus, pour une fois dans ma carrière. D'habitude, ce sont ma famille et mes coachs croient le plus en moi. Et là-bas, c'était l'inverse, j'ai bien fait d'y croire jusqu'au bout.

Eurosport : C'était une descente historique parce que vous êtes devenu le plus vieux médaillé de l'histoire aux JO [en ski alpin] et c’est justement pour cela qu’on parle de vous. Même Lindsey Vonn a retweeté ces infos. Qu'est-ce que cela vous fait ?

Johan Clarey : Tout le monde en parle beaucoup parce que c'est un record, je pense qu'il va tenir un petit moment parce qu’il faut aussi pouvoir skier jusqu'à 41 ans. C'est un honneur qu'on me parle de mon âge. Tous les gens pensent que cela va me vexer un petit peu, mais pas du tout. C'est un honneur de pouvoir être encore compétitif à cet âge-là. Je pense que tous les autres skieurs sont aussi assez admiratifs. Donc cela me fait beaucoup de plaisir. Et puis une fierté, une grande fierté. Je passe la ligne, je vois 2e, je sais que j'ai fait une bonne course. Mais on ne sait jamais, en descente, si les centièmes sont pour nous ou contre nous. J'aurais pu très bien être 4 ou 5e. Mais je me retrouve avec la réussite à être le 2e, donc c'est fantastique.

Chez les femmes, sur la course du jour, le slalom géant, après une sortie lors de la première manche de Shiffrin, c'est la Française Tessa Worley qui est sortie en 2e manche. La suédoise Sara Hector remporte le titre

 

En photo (DR/CNOSF) Johan Clarey au Club France à Paris à son retour de Pékin

Dernieres Nouvelles
+ de nouvelles
Videos
News