Sotchi 2014
Partager sur FaceBook Partager sur Google Imprimer  Envoyer l'article a un ami. 

23-12-2016 | JEUX OLYMPIQUES


Sotchi 2014 - Le CIO sanctionne

Le CIO engage des procédures disciplinaires contre 28 athlètes russes de Sotchi 2014

Pour faire suite à la publication du dernier volet du rapport d’enquête indépendante de l’AMA le 9 décembre 2016, le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui que 28 athlètes russes* ayant participé aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014 font à présent l’objet d’une procédure disciplinaire.

Le CIO engage des procédures disciplinaires contre les 28 athlètes pour lesquels il existe des preuves de manipulation d’un ou plusieurs échantillons d’urine prélevés lors des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014, comme détaillé dans le rapport d’enquête indépendante publié plus tôt en décembre.

Richard McLaren avait enquêté sur 95 prélèvements, effectués sur des athlètes russes, qui lui avaient été fournis par le CIO. Cette enquête a révélé la manipulation d’échantillons chez les 28 athlètes concernés. Les échantillons ont à présent été renvoyés au laboratoire antidopage de Lausanne et une réanalyse est déjà en cours pour trouver d’éventuels résultats anormaux.
Pour l’instant, ces 28 nouveaux cas ne montrent pas de résultats d’analyse anormaux, comme un contrôle de dopage positif. Cependant, la manipulation des échantillons proprement dits pourrait constituer une violation des règles antidopage et entraîner  des sanctions.

“Il s’agit là d’une mesure immédiate faisant suite à la publication du rapport McLaren.  Le CIO ne se contentera pas des conclusions du rapport d’enquête indépendante et réanalysera tous les échantillons de tous les athlètes russes qui ont participé aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014 ainsi que de ceux qui ont concouru aux Jeux Olympiques de Londres 2012”, a déclaré le président du CIO, Thomas Bach.

Vingt-sept athlètes russes ont été sanctionnés jusqu'ici par le CIO dans le cadre de son programme de réanalyse des échantillons prélevés lors des Jeux Olympiques de Beijing 2008 et Londres 2012, qui a été lancé avant les Jeux Olympiques de Rio 2016 et qui se poursuit à l'heure actuelle (pour Londres). Par ailleurs, le CIO analysera à nouveau tous les échantillons prélevés sur les athlètes russes ayant participé aux Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver 2010.

La protection des athlètes intègres et la lutte contre le dopage sont des priorités absolues pour le CIO, comme le souligne l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique du CIO pour l'avenir du Mouvement olympique.

* Veuillez noter que pour des raisons légales, le CIO ne peut communiquer d'informations plus précises sur les affaires en cours. Celles-ci suivront en temps utile.

A lire aussi
Dernieres Nouvelles
+ de nouvelles
Videos